Le secret des anguilles du lac Lopolopo (épuisé)

9791090614079 SEANG

Quelque part dans l’immensité du Pacifique, « Le secret des anguilles aveugles du lac Lopolopo » est l’histoire d’un roi puissant, de la reine des anguilles et de leur fille Asipapasavesa.
Une histoire de mer et d’îles inspirée de trois légendes polynésiennes, dans la collection « Contes d’ici ».

Plus de détails

Hors stock

Prix :

2 000 XPF TTC

Produit(s) en rupture de stock. Le panier sera transformé en devis.

Frais de port

Conseils du libraire

Détail produit

SupportLivre neuf
AuteurYannick Prigent
IllustrateurDominique Berton
ÉditeurPlume de notou
GenreJeunesse - contes et légendes
Date2013 -11
CollectionContes d'ici
TagsPlume de notou,pirogue de Lomipeau,ouvea,litterature jeunesse,legende
FormatFormat 25,5 x 25,5 cm, relié, 26 pages
EAN 139791090614079

En savoir plus

« Le secret des anguilles aveugles du lac Lopolopo » est un conte original qui prend sa source dans trois légendes polynésiennes authentiques : celle de la pirogue de Lomipeau, et celle des anguilles du lac Lalolalo et celle (partagée avec les gens d'Iaai) de l'arrivée des premiers polynésiens sur l'île d'Ouvéa (Nouvelle-Calédonie). Quelque part dans l'immensité du Pacifique, le secret des anguilles aveugles du lac Lopolopo est l'histoire d'un roi puissant, de la reine des anguilles et de leur fille Asipapasavesa.

L’histoire :
Le roi d’Uvuvea-en-haut décide de faire construire une pirogue plus grande que toutes. Le chantier est entrepris et l’accès en est interdit à tous. La fille du roi, très curieuse, supplie son père de la laisser y pénétrer. Mais ce dernier ne cède pas. La curiosité princière se met alors à grossir, grossir, grossir jusqu’à devenir aussi grosse qu’un énorme nuage noir de tempête. Elle décide de demander dès le lendemain l’aide de sa mère, la reine des anguilles dont le peuple vit en parfaite harmonie avec les hommes. La jeune fille peut ainsi aller voir la pirogue, accompagnée de ses servantes. Mais une fois sur le chantier, l’un des ouvriers est si troublé par sa beauté que l’herminette dérape dans sa main et la princesse est blessée. Paniqués à l’idée de recevoir le châtiment royal, les ouvriers mettent la pirogue à l’eau et s’enfuient avec la princesse et sa suite. Le roi ne tarde pas à découvrir la vérité et les anguilles complices qui sont punies. « Comme vous m’avez privé de la vue de mon soleil, je vous condamne au même malheur : vous ne verrez plus jamais la lumière... vous serez aveugles pour les générations futures ». Pendant ce temps les fuyards arrivent sur l’île d’Uvuvéa-en-bas…