Les bandes dessinées des Canaques

BADES1973

« Les bandes dessinées des Canaques » de Eliane Métais-Daudré
Editions Mouton & Cie, 1973.
Ouvrage épuisé, rare.
Couverture rigide toile et pages intérieures en bon état.
Jaquette abîmée.

Étude scientifique très documentée : ce livre donne la traduction intégrale de centaines de petites figures gravées, réalistes ou symboliques (bambous gravés de Nouvelle-Calédonie), et la clé de leur lecture. La vie du Canaque du XIXe siècle, ses joies, ses angoisses, ses révoltes, ses désirs, ses rêves se trouvent déroulés sur les bambous comme sur des bandes dessinées.

Plus de détails

Prix :

15 900 XPF TTC

Produit(s) en rupture de stock. Le panier sera transformé en devis.

Frais de port

Conseils du libraire

Détail produit

SupportLivre ancien
AuteurÉliane Métais
ÉditeurMouton
GenreSociologie, anthropologie
Date1973
TagsBambous gravés, culture kanak, art kanak, Nouvelle-Calédonie
FormatFormat 22 x 27 cm, relié, 244 pages

En savoir plus

Les gravures des autochtones calédoniens de la fin du XIXe siècle constituent un art unique dans l’histoire humaine. Elles ont toujours posé une énigme aux ethnologues. Aussi se sont-ils bornés à commenter les scènes les plus facilement lisibles, les amputant ainsi de leur véritable signification.
Un bambou gravé possède une unité qui réside, non dans les scènes représentées et leur agencement, mais dans les motivations profondes et souvent inconscientes de l’artiste.
Dans cet ouvrage, on découvre avec un grand luxe de détails, toute la vie calédonienne d’alors, la tribu et ses fêtes, les visites entre clans, la mort du Chef, sa glorification, ses guerriers, des magies de pêche et de chasse, les cultures, l’arrivée des Blancs, de leur marine, de leur armée, et des colons, et même la débauche sexuelle des cantonnements.
De plus, il décrit les procédés grâce auxquels l’artiste a transformé des objets, des personnages, des moments sociaux pour se traduire, se réaliser avec le plus de précision possible. Il montre aussi comment, à l’aide de l’espace à graver, de rapports topologiques extrêmement primaires, de séparation, de contact, d’environnement, etc., il a pu exprimer des relations sociales particulières, des mouvements définis, des successions d’actions et surtout une grande variété de sentiments.
Enfin, ce livre étudie la technique curieuse du dessin des formes, les processus de leur élaboration et permet une étude complète d’un art de guerrier, de paysans paléolithiques, aujourd’hui totalement disparu.