Nouveau Le titre ancestral kanak dans le droit positif en Nouvelle-Calédonie

Le titre ancestral kanak dans le droit positif en Nouvelle-Calédonie

9782370323156 TIANC

Les auteurs de cet ouvrage sont trois juristes qui s'attachent à montrer, par un travail méticuleux et inédit d'analyse des sources juridiques coloniales et contemporaines, que le droit positif français et calédonien reconnaît les droits ancestraux fonciers et maritimes du peuple kanak. Les auteurs montrent que ces droits restent opposables à ce jour et invocables devant la justice de sorte que leur reconnaissance judiciaire, dans le cadre du destin commun, s'inscrit dans la question de la décolonisation.

Plus de détails

Prix :

2 590 XPF TTC

Frais de port

Détail produit

SupportLivre neuf
AuteurGhislain Otis
ÉditeurIFJD
GenreDroit, sciences économiques
Date2021-22
CollectionKultura
Tagsfoncier, Nouvelle-Calédonie, terres coutumieres, espaces maritimes
FormatFormat 16 x 24 cm, broché, 176 pages
EAN 139782370323156

En savoir plus

Le concept de « titre ancestral » kanak au cœur de cet ouvrage reste à ce jour pratiquement absent du lexique des juristes français. Le peu d'intérêt pour la notion de titre ou de droit ancestral en Nouvelle-Calédonie et en France s'explique largement par le fait que, dans l'imaginaire juridique dominant, les droits d'origine précoloniale des Mélanésiens sur le sol et sur les espaces maritimes sont réputés avoir été éteints par la prise de possession ou par les spoliations foncières qui ont ponctué l'entreprise de peuplement colonial. Dès lors, selon la thèse négatrice des droits ancestraux, le modèle français différerait fondamentalement de la pratique observée dans les colonies de peuplement anglo-saxonnes.