Le souffle des invisibles

9791092894097 SOINV

Premier roman de Sylvain Derne, ayant reçu le prix Michel Lagneau au SILO 2018. Maek quitte soudainement le domicile de sa compagne Carole et leur quotidien provincial, pour aller quérir sa liberté à la capitale. À Paris, le quadragénaire kanak, touche-à-tout exubérant qui s'est exilé en Europe vingt ans auparavant, retrouve au fil d'une semaine mouvementée quelques têtes connues de la « diaspora océanienne ». Il accepte en chemin un curieux défi : convaincre le vieux Samy de rentrer au pays. L'ancien compagnon d'échappée, devenu sans-abri, s'est résolument « fixé au pavé comme un bénitier sur le platier »...

Plus de détails

Prix :

1 800 XPF TTC

Frais de port

Détail produit

SupportLivre neuf
AuteurSylvain Derne
ÉditeurMadrépores
GenreRomans
Date2019 septembre
Tagsprix Michel Lagneau,Nouvelle-Calédonie,litterature contemporaine
FormatFormat 13 x 20 cm, broché, 92 pages
EAN 139791092894097

En savoir plus

Sur les klaxons lointains et le grondement de la ville qui jouaient en sourdine l'immuable partition de millions d'anonymes, un soliste avait commencé à poser une mélodie familière. Des bribes de son chant allaient et venaient autour de la tente. Les paroles se firent plus nettes, atteignant soudain la conscience de Maek dans son demi-sommeil.Il sentit la tente trembler, puis une grosse paluche tâtonner en pratiquant l'ouverture. La trogne enjouée de l'aîné lui apparut, tout auréolée d'une lumière matinale éblouissante. « On dirait un sauveteur qui viendrait me tirer des décombres dont je suis prisonnier », songea Maek, se sentant incapable de bouger. « Ce sont les vivants en surface qui envoient Samy pour me tirer du royaume des morts. » Les pensées macabres lui venaient souvent au réveil. Il fallait généralement le café inaugural pour en dissiper l'arrière-goût.« Tu te mets aux taperas, toi le mécréant ? demanda finalement Maek, la voix enrouée.-- Debout ! ignora l'hôte. Je suggère de se lever, il faut se préparer pour affronter la journée, prononçait-il de son débit à la fois posé et tout en saccades. On doit plier la tente avant d'être emmerdés.