La Nouvelle-Calédonie politique. Des conflits aux consensus dans le respect des identités

Comprendre les choix de 2024

9782492091094 NCPOL

Dans une situation politique complexe pour la Nouvelle-Calédonie, 2024 doit marquer de nouveaux choix et l’imagination doit être au rendez-vous. Le présent ouvrage retrace l’ensemble des données et perspectives qui permettent de comprendre le cadre des indispensables dialogues. Il éclaire les impasses qui ne manquent pas de surgir et les voies de dégagement qu’il faut déterminer avec de la bonne volonté de part et d’autre. Il apporte une indispensable pédagogie de la Nouvelle-Calédonie politique, entre ses identités plurielles et sa solidarité globale.

1ère partie : Les temps passés
2ème partie : Les fondements de la Nouvelle-Calédonie présente : les Accords de Matignon-Oudinot (1988) et l’Accord de Nouméa (1998)
3ème partie : Et maintenant ?

Plus de détails

Prix :

1 500 XPF

Frais de port

Conseils du libraire

Détail produit

Support Livre neuf
Auteur Jean-Yves Faberon
Éditeur RCS Recherches sur la cohésion sociale
Genre Reportages, doc. politiques, actualités
Date 2023
Format Format 14,5 x 21 cm, broché, 128 pages
EAN 13 9782492091094

En savoir plus

Aujourd’hui la Nouvelle-Calédonie est une fois de plus à la croisée des chemins. Après la période confuse des référendums d’autodétermination réitérés confirmant l’appartenance de l’archipel à la République française, les partenaires politiques doivent forcément trouver un nouvel accord statutaire.
Mais comment aujourd’hui vivre ensemble alors que les populations se divisent en deux parties idéologiquement opposées ? Comment la belle formule du « destin commun » peut-elle être évoquée avec persévérance alors que se contredisent ceux qui croient en la France et ceux qui attendent Kanaky ? Comment la Nouvelle-Calédonie a-t-elle pu en 2010 se donner comme devise « Terre de parole, terre de partage » ? Comment, la même année, impuissante à se doter d’un drapeau commun consensuel, a-t-elle pu décider de manière originale de vivre sous deux drapeaux, celui de la République à côté de celui du Front de libération nationale kanak et socialiste requalifié de drapeau identitaire kanak (au grand dam des Kanak partisans de la France) … Alors que le calendrier politique est déjà considérablement en retard sur ce qui avait été convenu en 1998 dans l’Accord de Nouméa, ce sont des cartes complexes qui sont actuellement rebattues. 2024 doit marquer de nouveaux choix et l’imagination doit être au rendez-vous.