Expériences coloniales

La Nouvelle-Calédonie (1853-1920)

9791027904037 EXCOL

Belin, 1995 - livre d’occasion, état d’usage.

Isabelle Merle – historienne, directrice de recherche au CNRS et spécialiste du monde océanien – explore dans cet ouvrage les mécanismes de la fabrique du colon à l’âge des empires. Elle analyse la façon dont des hommes et des femmes, bagnards et « libres » déversés par la France pendant plus d’un demi-siècle sur un territoire des antipodes, sont finalement parvenus à faire souche.
À travers une plongée dans l’histoire mouvementée de ces populations enracinées en Nouvelle-Calédonie sur des terres arrachées par la force à leurs habitants originels, les Kanak, elle élabore un chapitre majoritairement ignoré de l’histoire du colonialisme, un autre chapitre de l’histoire populaire de la France.
Un passé conflictuel...

More details

Price:

1 950 XPF tax incl.

Shiping cost

Data sheet

Support Livre neuf
Auteur Isabelle Merle
Éditeur Anacharsis
Genre Histoire
Date 2020-09
Collection Griffe
Tags Mélanésiens, Canaques, Kanak, colonisation, Feillet, bagne
Format Format 11 x 18 cm, broché, 576 pages
EAN 13 9791027904037

More info

Les « événements » de 1988 en Nouvelle-Calédonie ont brutalement confronté la France à son passé colonial. À travers les affrontements entre Kanak et « Caldoches », émerge une histoire méconnue évoquant les scènes d’un autre siècle, les révoltes indigènes, les spoliations foncières, le bagne, la Commune mais aussi l’épopée d’une conquête, les espoirs et les déboires d’une colonisation.
Ce livre éclaire la complexité de la situation calédonienne en remontant aux origines du processus qui, au XIXe siècle, fait de cette île la seconde colonie française de peuplement après l’Algérie. La France tente là une expérience tout à fait originale : la fondation d’une « nouvelle société » composée de bagnards et d’« honnêtes » colons à qui l’on promet la propriété du sol.
En recourant à l’analyse intensive de réalités micro-sociales, par le croisement de l’histoire orale et des sources écrites, ce livre s’attache au destin des « gens ordinaires », ces Français transplantés en pays kanak à la fin du siècle dernier. Les logiques collectives et les logiques individuelles forment la trame d’une aventure coloniale qui modèle la Nouvelle-Calédonie contemporaine et dont les racines plongent au cœur de l’histoire sociale de la France.