La parole de notre maison

Discours et cérémonies kanak (Nouvelle-Calédonie)

PAMAI-OCCAS

Un siècle et demi après la christianisation et la colonisation de la Nouvelle-Calédonie, un trait fondamental des sociétés kanak demeure : leurs cérémonies, souvent nommées « coutumes ». Ces échanges complexes irriguent, font vivre et réactualisent des relations sociales de toutes sortes : étapes de la vie, accueils, relations régionales, etc. Les discours prononcés par les orateurs sont de véritables chefs d'œuvre. Ces cérémonies, rarement prises en compte par les spécialistes de la Nouvelle-Calédonie, constituent une des armatures de ces sociétés. Au nord de la Grande Terre, dans la région Hoot ma Whaap, les cérémonies de relations régionales peuvent être transformées et adaptées aux relations avec les autorités coloniales, avec l'église catholique et avec la communauté...

Plus de détails

Prix :

2 000 XPF TTC

Produit(s) en rupture de stock. Le panier sera transformé en devis.

Frais de port

Conseils du libraire

Détail produit

SupportLivre d'occasion
AuteurDenis Monnerie
ÉditeurMaison des Sciences de l'Homme
GenreSociologie, anthropologie
Date2005
CollectionChemins de l'ethnologie
FormatFormat 15 x 23 cm, broché, 286 pages

En savoir plus

Ce livre décrit, puis analyse ces cérémonies, aussi bien dans leurs formes classiques que dans leurs transformations modernes. Il relance ainsi les débats anthropologiques autour de trois thèmes. L'importance des relations régionales traditionnelles et leurs transformations modernes montrent qu'il faut approcher les sociétés locales dans un cadre élargi à la région, la nation et à l'ensemble du monde. Ainsi, toujours relationnelle, l'identité sociale se déploie à des échelles diverses. Cette démarche met au jour aussi bien les principes d'organisation du réseau régional Hoot ma Whaap que l'aspect original de l'inscription du monde kanak dans la modernité.
Le deuxième thème concerne une dimension historique et méconnue du mouvement pour l'indépendance : comment, à partir de très vivaces traditions cérémonielles, ce mouvement développe des pratiques d'innovations tout en soulignant l'ancienneté de l'implantation des Kanak. C'est là une caractéristique de la réflexion et de l'action de ce mouvement anticolonial, de faire un usage complémentaire de sa facette politique, bien connue, et de sa facette culturelle, ou coutumière, peu décrite ou analysée.
Enfin les descriptions des cérémonies montrent les entrecroisements des paroles, des dispositifs cérémoniels, des gestes d'échanges, des chorégraphies, des parures corporelles, des rythmes, de l'architecture et des sculptures. Cette combinaison étroite de formes et d'expressions verbales et non verbales, corporelles et artistiques, inspire un renouvellement et un élargissement de la réflexion anthropologique sur les formes sociales de représentation, d'expression et de signification et sur les théories du rituel.