New Plantes marginales comestibles en Nouvelle-Calédonie

Plantes marginales comestibles en Nouvelle-Calédonie

9782952731676 PLMAR

Après « Bonnes mauvaises herbes », livret de 16 fiches parus en 2019, Bernard Suprin nous présente aujourd’hui 350 plantes marginales qui peuvent être consommées. Il participe ainsi à l’indispensable conquête de l’autonomie alimentaire tout en diversifiant notre alimentation.

More details

Price:

3 500 XPF tax incl.

Shiping cost

Accessories

Data sheet

SupportLivre neuf
AuteurBernard Suprin
ÉditeurÉditions Photosynthèse
GenreFaune et flore
Date2022-06
Tagsautonomie alimentaire, plantes comestibles, mauvaises herbes, aliment
FormatFormat 15 x 21 cm, broché, 216 pages
EAN 139782952731676

More info

Enfoncés dans la routine, nous mangeons toujours les mêmes fruits et légumes, importés ou cultivés localement. Autour de nous, des centaines d’espèces comestibles méritent pourtant d’être connues, goûtées, appréciées et parfois plébiscitées !
Tandis que certaines d’entre elles sont des plantes de collection, beaucoup d’autres en revanche sont si présentes autour de nous qu’elles sont qualifiées d’envahissantes, car elles s’invitent d’autorité dans le jardin, les cultures, les pâturages.
Il est important de consommer des espèces aussi diversifiées que possible. Asservie à une monoculture mise à mal par l’irruption brutale et massive d’un ravageur, toute une population peut périr comme ce fut le cas en Irlande.
Nombre de situations similaires tout aussi désolantes émaillent l’histoire récente, comme les tragédies des Oubliés de l’île Saint Paul, Clipperton et à notre petite échelle calédonienne, celle de l’île Double en 1982, lors de laquelle plus de la moitié d’une famille nombreuse mourut de soif et de faim parmi les raquettes (figuiers de Barbarie) qui auraient pu les hydrater et les nourrir ! (détails en p. 171).

Ouvrage publié avec le concours de l'Agence rurale.