Papiers..SVP

9782917270097 PASVP

Ce livre reprend onze articles écrits par Hamid Mokaddem entre 2007 et 2011. Dispersés au grè des devenirs incertains, ces papiers furent publiés dans l'hebdomadaire de Thierry Squillario, Les Infos. Ils se présentaient sous la forme de critiques de livres, de films, de pièces de théâtre, d'analyses politiques locales et parlaient de manière oblique de la situation singulière post-coloniale de la Nouvelle-Calédonie.

More details

Out of stock

Price:

1 500 XPF tax incl.

Product out of stock. The cart will be transform into a quote.

Shiping cost

Data sheet

SupportLivre neuf
AuteurHamid Mokaddem
ÉditeurLa Courte échelle
GenreCritiques, analyses, essais
Date2014-02
EAN 139782917270097

More info

Ce livre reprend onze articles écrits par Hamid Mokaddem entre 2007 et 2011. Dispersés au grè des devenirs incertains, ces papiers furent publiés dans l'hebdomadaire de Thierry Squillario, Les Infos. Ils se présentaient sous la forme de critiques de livres, de films, de pièces de théâtre, d'analyses politiques locales et parlaient de manière oblique de la situation singulière post-coloniale de la Nouvelle-Calédonie.Pourquoi publier ces textes aujourd'hui ?Publier revient à contrer les faux-semblants des normes imposées par les mots d'ordre de « décolonisation » (avec ou sans « l'indépendance »), de « destin commun » ou de « souveraineté partagée ». Sous couvert d'émancipation, ces mots d'ordre, relayés par les appareils et dispositifs des pouvoirs, nous « empêchent d'être », pour reprendre l'expression de Jean-Marie Tjibaou qu'il avait employée dans les années 80 pour décrire la confiscation de la souveraineté du peuple kanak par la France. L'auteur estime que ces « Papiers » contribuent à ouvrir un espace critique ne l'obligeant en rien à décliner son identité face aux mots d'ordre policiers. Papiers... SVP s'adresse à tout lecteur curieux doué d'esprit critique, estimant que la lecture n'est pas la propriété de l'auteur, qui - quant-à-lui - ne désire que partager un peu de clarté par ces temps obscurs.